Peut-on “moderniser” la parole de Dieu ?

Peut-on “moderniser” la parole de Dieu ?image003

Pour ma part, ‘moderniser‘ la parole de Dieu, c’est se laisser influencer par la manière de penser d’un monde perdu dans le péché. C’est prétendre être chrétien en voulant ‘vivre avec son temps‘.

Mais comprenons-nous bien. Être fidèle à la Parole de Dieu ne veut pas dire s’attacher à la lettre, au détriment de l’esprit de l’Écriture. La Bible nous enseigne les principes divins d’une vie sainte, dans le respect du ‘mode d’emploi‘ de la personne humaine. Je veux dire par là que les lois spirituelles et les commandements que nous y découvrons sont tout simplement les garants d’une vie harmonieuse et heureuse.

Mais avant d’arriver jusqu’à nous, au 21ème siècle, ces préceptes ont été adressés à des gens dont la culture différaient de la nôtre sur bien des points. Quand, par exemple, Jésus ordonne à ses disciples de se laver les pieds les uns aux autres (Jn. 13.2-17), il demande d’appliquer un principe d’humilité dans l’amour dont la pratique était valable à l’époque, mais qui aujourd’hui ne signifie plus rien. Le principe reste valable ; la pratique ne l’est plus. À nous de trouver des façons d’appliquer ce principe dans notre contexte. Et on pourrait citer d’autres exemples. Cela ne constitue pas une ‘modernisation‘ de la parole de Dieu, mais une compréhension intelligente de la pensée de Dieu.

Il en va tout autrement de la remise en question de valeurs morales bibliques que le monde moderne rejette. La prétendue liberté sexuelle qui n’est qu’un asservissement à un instinct dévoyé de son but, avec son cortège de souffrances, de désillusions et de drames familiaux, n’en est qu’un pitoyable exemple. Quand dans certains milieux chrétiens on se demande sérieusement si on ne devrait pas accepter des pasteurs homosexuels, on est arrivé bien loin dans la ‘modernisation‘ !

De même la théologie libérale, qui prétend appliquer des critères ‘scientifiques‘ et modernes à l’exégèse biblique, jetant le doute sur l’inspiration de l’Écriture, et qui va jusqu’à produire des pasteurs athées (oui, monsieur !), est un autre exemple de ‘char neuf‘, qui a laissé morts spirituellement nombre d’Uzzas sur le bord du chemin ! (2 Sam. 6.1-7)

Please follow, like and Share us:
O

Leave a Reply